2015-03-15 17.05.35

Résultats et bilan de la 2e rencontre sportive

Compte rendu de la 2e rencontre sportive du Comité régional longe côte Méditerranée

15 mars 2015

Les enjeux de cette rencontre sportive étaient au nombre de trois :

1 – Tester en grandeur nature un système de chronométrage électronique avec la Société RACE RESULT afin de fournir au Comité d’organisation du championnat de France des éléments de réponse, une première expérience.

2 – Roder l’organisation d’une première rencontre sportive dans un club (créé fin mai 2014) qui n’en a jamais organisé et dont la plupart des membres n’ont jamais participé à une compétition de longe côte.

3 – Souder l’équipe du Comité régional Longe Côte Méditerranée.

Etant donné les conditions météo et les innovations en jeu, nous avons multiplié les difficultés. Elles doivent être prises en compte pour les prochaines rencontres comme autant d’enseignements utiles à l’amélioration de l’organisation de ce type d’événement. Point par point voici le bilan de cette expérience riche en leçons et qui seront utiles pour l’organisation du Trophée AWA les 20 et 21 juin 2015 en vue de la qualification au championnat de France.

Ce compte rendu a pour vocation d’analyser ce qui s’est passé et d’énoncer des suggestions dans la perspective d’apporter des solutions.

 SPOT : plage des sables d’or à Mandelieu La Napoule. Spot abrité par deux digues d’enrochement d’une longueur de 200 m. Pour le Trophée AWA les 20 et 21  juin 2015, nous serons sur la plage à côté qui a la même configuration, plage des Dauphins.

Autorisations officielles : pour organiser cette rencontre nous avons obtenu l’accord des Affaires maritimes pour tester la configuration de course avec le portique et l’équipement électronique, ainsi que l’accord de la mairie de Mandelieu La Napoule et son Service des sports. Pour le Trophée AWA nous avons déjà l’accord écrit du Maire de Mandelieu La Napoule qui inclus l’accès aux vestiaires et douches du Centre nautique Les Voiles de Lérins. Nous allons préparer cette semaine la demande en 7 pages pour les Affaires maritimes. Ce 15 mars, nous n’avions pas de vestiaires et avons utilisé le restaurant LA PLAGE comme PC général, où nous avons déjeuné par la suite !

METEO : vent fort, pluie, houle puis vagues trop importantes vers la fin de la matinée conduisant à écourter le 400 m tierce. Les mauvaises conditions météo nous ont obligés à réduire la zone de course sur une longueur de 75 m à l’abri des vagues et à placer le portique de détection chronométrage très près de la digue afin qu’il soit protégé. Le tracé du 100m a pu se faire normalement sur un aller/retour avec une bouée à 50 m. Le tracé du 400 m a été calculé sur des boucles avec trois bouées de repères : une à 25 m, une à 50 m, une troisième à 75 m. Nous avons maintenu la rencontre malgré la météo car notre priorité était de tester l’organisation pour avoir dès ce mois de mars 2015 une expérience qui nous permette d’avancer et de capitaliser une expérience qui nous faisait défaut. On peut voir sur les vidéos que la zone de course était tout à fait praticable pendant la période de course.

Installation en vue d’un chronométrage électronique.

  • Les longeurs ont été équipés d’un transpondeur actif de chronométrage sous la forme d’un bracelet avec velcro.

race-result-02

  • Le portique de départ / arrivée était matérialisé par deux chaises d’arbitre (de tennis) espacées de 4 à 5 mètres. Nous avons positionné le boitier du système détection du chronométrage électronique sur l’une des chaises (alimenté par une petite batterie 12V de 800 Gr), et avons tiré la boucle de détection du chronométrage électronique entre les deux chaises afin que les longeurs passent sous le câble. Les données de chronométrage étaient transmises en WiFi vers le décodeur placé à 50 mètres sur la plage.

2015-03-10 21.04.37

Dossards. Nous avons fait floquer des dossards portant des numéros de 1 à 31 (correspondant au nombre d’inscrits) et que nous avons attribués en fonction de la taille du plus grand au plus petit quel que soit sa catégorie. Les dossards portent l’inscription « Longe Côte Méditerranée » et pourront être utilisés pour toutes les rencontres organisées par le Comité régional. Le numéro de dossard n’est pas utile par rapport au chronométrage électronique mais reste utile pour repérer les longeurs, surtout pour les juges arbitres.

Pour ce premier test, nous avons rencontré quelques difficultés et proposons quelques solutions.

1 – Zone de détection électronique.

Pour ce premier test, nous avons configuré la puissance de l’émission radio au maximum. Ainsi nous étions sûrs de détecter les concurrents lors de leurs passages. L’inconvénient de cette option fut que nous avons détecté loin avant et loin après le passage sous la boucle de détection. Les conditions météo exécrables ne nous ont pas permis d’ajuster la puissance du signal radio. Il nous suffira de réduire la puissance au niveau nécessaire à la lecture du transpondeur lors de son passage sous la boucle de détection en réalisant des tests avant la compétition afin de régler au plus précis la puissance du signal radio et sa zone de détection.

Durant le test, et compte tenu de la puissance de l’émission radio, les longeurs ont été détectés 5 à 6 fois en moyenne au départ (2 mini – 10 maxi), et 2 à 3 fois en moyenne (2 mini – 3 maxi) lors de leur retour pour leur passage lors de l’arrivée. A chaud, nous avons été perturbés par ces données mais avons tenté de donner des résultats qui se sont avérés peu cohérents. C’est ainsi qu’un premier essai de promulgation des résultats dans la précipitation s’est avéré contre productif et très frustrant pour l’ensemble des compétiteurs. Bien que la valeur de test ait été depuis le début énoncée en tant que telle, nous faisons toutes nos excuses aux longeurs pour ce désagrément majeur.

Après coup et dans le calme, nous avons finalement pris la décision de retenir la dernière détection lors du départ et la première détection lors du retour. Les résultats sont disponibles en fin de document mais n’ont pas vocation à être officiels. Ils permettent juste de donner un ordre d’idée relatif. Si on les compare aux résultats de la 1ère rencontre sportive du 25 janvier, ils sont assez cohérents. Il faudra les analyser au vue des prochains résultats lors de la 3e rencontre sportive du Comité, le 12 avril 2015 à Hyères.

Pour les tierces chaque longeur est équipé d’un transpondeur. Nous utiliserons le  temps du premier concurrent à être passé au départ et le temps de dernier concurrent à être passé à l’arrivée.

2 – La hauteur du câble était insuffisante créant une gêne pour la pratique. Il faut prévoir d’installer sur les chaises de petits mâts afin de rehausser la pose du câble afin de ne générer aucune gêne pour les longeurs et leurs pagaies. Le câble peut passer à une hauteur maximum de 2,5 mètres au-dessus du plan d’eau pour détecter les transpondeurs. Une hauteur de 1,5 ou 2 mètres devrait être suffisante pour ne pas gêner les compétiteurs. Les chaises d’arbitres, qui nous ont été légués par le club de tennis de l’Argentière en la personne de son président (Jean-Claude Escach), sont une bonne idée : légères et stables, nous les avons facilement lestées avec des sacs remplis de sable sur place. Nous avions fait faire des devis avec la société Garonne pour un échafaudage. Cette option est à la fois disproportionnée, peu pratique (plusieurs tonnes + enfouissement de 10 m dans le sol) et très coûteuse.

3 – La zone de départ/arrivée doit être très clairement matérialisée par des lignes d’eau afin de bien délimiter 3 zones :

  • la zone d’attente,
  • la zone de départ (une fois qu’on y pénètre le chrono sera enclenché),
  • la zone d’arrivée/évacuation

Il faut réfléchir sur le dessin de ces zones afin de mettre au point la circulation très dense dans ce secteur surtout lorsque l’on a les tierces et quintes qui partent et arrivent ! Nous avons pensé éditer un schéma de course avec le dessin du parcours : sur le site internet de l’épreuve, et sur place via un affichage.

4 – Bouées : Nous avions placé des bouées hautes et des bouées basses pour que chaque compétiteur puisse passer les bouées confortablement selon sa taille. Par mauvais temps, il est impératif que les ajusteurs restent sur les bouées afin de les maintenir en position.

5 – Le juge arbitre n’a que deux mains (sic) et doit rester concentré sur l’observation des longeurs. Le juge arbitre ne s’occupe que des fautes et dès qu’il y a plus de 10 longeurs simultanément dans l’eau, cela devient très compliqué ! Après réflexion, nous pensons qu’il doit être équipé d’un porte-voix (dans une main) pour signaler les fautes aux longeurs : avec le vent on n’entend strictement rien ! Il doit être équipé d’un talkie-walkie (dans l’autre main) pour communiquer avec le PC Course afin de signaler les fautes qui sont ainsi enregistrées en temps réel. Il indique le numéro de dossard et la nature de la faute. Si on a déjà signalé deux fautes sur un même dossard, à la 3e faute, le PC Course dit « disqualifié ». Le juge arbitre peut donc l’indiquer au dossard concerné.  Ainsi s’il y a plusieurs juges arbitres sur le parcours, le problème de la signalisation concomitante de fautes sur un même dossard est réglé instantanément sans qu’il y ait besoin aux juges arbitres de se concerter pour savoir si tel ou tel dossard a déjà été averti. Le PC Course gère ce problème.  Nous avions acheté des talkies-walkies mais n’avons pas bien défini leur utilisation.

 

directeur-de-course-01

6 – Le lanceur envoie les longeurs : il doit être secondé par un régulateur départs qui surveille bien l’ordre de passage des compétiteurs et le tempo de passage et par un régulateur arrivées qui oriente les longeurs vers la « sortie » afin de ne pas embouteiller la zone de départs/arrivées. Equipé d’un talkie-walkie, le lanceur indique au PC course en temps réel le départ de chaque dossard : « dossard 4, GO ». Un chronométreur peut-être installé à l’arrivée et donner le top d’arrivée : « dossard 4, top ». Equipé d’un talkie-walkie, le PC course enregistre les arrivées par sécurité.

7 – PC Course. Les personnes installées dans le PC course, toutes équipées d’un talkie-walkie sont au nombre de trois :

  • le responsable du chronométrage électronique
  • l’enregistreur des départs : remplit un tableau excell partagé avec celui des arrivées
  • l’enregistreur des arrivées : remplit un tableau excell partagé avec celui des départs

Ces trois personnes recoupent les informations données par le chronométrage électronique avec celles saisies manuellement.

race-result-04

8 – SECOURS : Le long de toute la zone de course qui à Mandelieu Cannes est très proche du bord de mer, il faut prévoir des encadrants, en combinaison équipés d’une bouée tube et d’un talkie-walkie étanche, prêts à aller dans l’eau pour sauver une personne qui ferait un malaise. Un tous les 100 m ?  Cela suppose de prévoir une zone pour prendre en charge le longeur en difficulté s’il est transportable. Donc un PC Sécurité à définir.

9 – Le Briefing. Il faut bien définir la nature et l’ordre des informations délivrées lors du briefing.  Nous l’avons délivré à l’ensemble des compétiteurs juste avant la course de 9h30 à 9h45. Les courses ont démarré à 10h. Il semble nécessaire de revoir ce tempo trop serré et de repenser en partie ses contenus. En particulier bien présenter les encadrants et leurs fonctions. Sans oublier un tableau d’affichage avec la liste des concurrents et dossards par course et le schéma de course avec une carte. Ce timing trop serré nous a conduits à écourter le temps d’échauffement qui pourtant était prévu : une reconnaissance de parcours devrait même être envisagée.

10 – Prise en compte de l’aspect psychologique et du stress généré par l’effet de la compétition. Avant et après la course, les compétiteurs totalement concentrés sont fragilisés. Les encadrants doivent être là pour accompagner les longeurs dans leur parcours avant, pendant et après les épreuves… pour répondre à leurs questions, leurs angoisses, leurs déceptions…

11 - INSCRIPTIONS. RACE RESULT propose des inscriptions en ligne qui permettent bon nombre de configuration sur les éléments à demander aux participants. Mais aussi évolution des tarifs en fonction de la date d’inscription. Les listes des inscrits sont instantanément disponibles depuis le portail my.raceresult.com

12 – Diplôme. De la même façon, et toujours depuis le portail my.raceresult.com, les longeurs pourront télécharger un diplôme de participation avec le détail des résultats de leurs courses.

2015-03-15 17.05.27

Nombre de compétiteurs : 31 inscrits / 29 présents dont 7 hyérois, 1 de Bormes Les Mimosas et tout le reste du club AWA.

Catégorie Femmes Hommes 
Senior 2 1
Senior 4 16 3
Senior 6 7 2
Total 25 6

 

100 m solo 400 m solo 400 m tierces
17 inscrits 12 inscrits 9 tierces

 

Résultats. Voici les résultats du 100 et du 400 m solo par catégorie. Nous n’avons pas retenu les temps sur les tierces. Ces tableaux sont générés automatiquement. L’intérêt d’un tel chronométrage électronique réside dans l’instantanéité de la production des résultats. Le décodeur de chronométrage étant relié à un ordinateur, nous récupérons les données de chronométrage automatiquement dans le logiciel de classement, et sommes capables d’imprimer des résultats à n’importe quel moment de la course. Nous sommes également capables de suivre sur des écrans déportés l’évolution des classements après l’arrivée de chaque concurrent.

100-metres-solo-2015-03-15

400-metres-solo-2015-03-15